Un jour Une loi

Loi du genre

Tout a un principe masculin et féminin. Ceci est la base de toute Création. Nous devons équilibrer ces énergies nous dit la loi du genre. Pourquoi n’est-ce pas naturel chez nous ? En fait, l’équilibre de ces énergies est difficile à atteindre car la société humaine a influencé le développement extrême des énergies du masculin et a réduit quasiment à néant les énergies du féminin. La société ne tenant pas compte de la part féminine chez les hommes a discrédité les énergies féminines au fil des siècles et a erroné la définition du pouvoir de l’énergie masculine. Et ce depuis plus longtemps qu’il y a deux fois mille ans…

L’énergie masculine est l’essence qui coule en nous qui vibre avec action, courage, force, concrétisation, protection, positionnement. La construction est puisée dans l’énergie masculine. Le masculin est relié au Juste. L’énergie féminine est l’essence qui coule en nous qui vibre avec compassion, connexion, gestation, accueil, intuition. La conception est puisée dans l’énergie féminine. Le féminin est relié à la Vérité.

Un sans l’autre et rien n’existe. Le principe masculin et le principe féminin sont la base de toute création c’est pour cela que les deux énergies sont présentes en tout pour que la vie s’opère.

La connexion à la conception a besoin du courage de l’action et de la protection pour se matérialiser. La construction et la force de concrétisation pour créer ont besoin de la connexion à la conception. Dans la nature, la question ne se pose pas, chaque être vivant étant relié à la Source, les équilibres des énergies coulent de source. Mais chez les humains, ça pêche. L’homme a appris à utiliser son masculin sans tenir compte de son feminin intérieur, il a appris à le dénigrer et évidemment ça a influencé son dénigrement de la femme. Il a appris à ne pas tenir compte de sa compassion, il a appris à rentrer en compétition avec les autres hommes pour se sentir plus fort, imposer sa puissance, il s’est construit par rapport au pouvoir qu’il a sur les choses. Ce fonctionnement a déteint sur ses rapports avec la femme qu’il a voulu posséder, qu’il utilise pour alimenter sa puissance sans la prendre en considération autrement qu’en étant à son service. La femme a alors été contrainte de se soumettre, a été rabaissée, réduite à un réceptacle à plaisir ou à « produire » la vie. Enfanter n’étant pas possible par l’homme, la maternité est la seule chose qu’on lui a autorisé à considérer chez la femme.

Mais au fil du temps, chaque être humain s’est incarné en sexe opposé et, de nos jours, nous portons tous, hommes et femmes, les mémoires du faux masculin et du faux féminin en nous. Nous portons tous les frasques du déséquilibre de ces deux énergies. La femme a appris à se défendre, à se faire respecter, à se protéger, à avoir le courage et à ne plus se soumettre donc elle puise dans son énergie masculine mais elle pousse à l’extrême son besoin d’autorité et d’indépendance et l’homme pour compenser ne sait plus comment se positionner car les données sur son statut de masculin qu’on lui a apprises sont déstabilisées, ne collent plus avec le statut du féminin. Il y a l’homme d’aujourd’hui qui vit avec les mémoires du masculin de la société qui prend son sexe pour un « GPS à pouvoir » et utilise toujours dans son fonctionnement les femmes comme un moyen d’assouvir ses pulsions puisque reléguées au plan des choses récréatives. Le porno bat son plein dans leur quotidien et influence leur manière irrespectueuse d’aborder les femmes. Il y a la femme d’aujourd’hui qui vit avec les mémoires du féminin de la société qui fuit sa vulnérabilité de peur de sombrer dans la soumission, sort l’épée pour transformer les hommes en eunuques parce qu’elle ne supporte plus leur fonctionnement archaïque, oublie sa capacité d’accueil parce qu’elle est sur la défensive face au manque de respect. Il y a l’homme d’aujourd’hui qui vit avec les mémoires des blessures du féminin qui en oublie son pouvoir de concrétisation dans la matière et de positionnement, se soumet par culpabilité inconsciente et ne passe pas à l’action. En fait, l’homme et la femme développent à l’extrême les énergies masculines et les énergies féminines pour compenser la souffrance passée. C’est pour cela que la loi XII précise que nous devons équilibrer.

Le vrai masculin est conscient de son énergie et de son rôle dans la protection, la concrétisation, la rigueur, l’action tout en se connectant à l’énergie féminine qui va lui souffler les bonnes intuitions, qui va lui permettre de donner vie, qui va accueillir et permettre la gestation nécessaire à toute matérialisation. Le vrai masculin aime sa sensibilité. Le vrai féminin est conscient de son pouvoir de connexion et de son rôle dans la création tout en captant la nécessité de l’énergie masculine qui va lui donner la force et le courage. Le vrai féminin aime sa vulnérabilité.

En soi, l’équilibre des deux énergies correspond à l’union du juste et de la vérité. C’est l’arcane VIII du tarot. Le discernement. L’intelligence de la conscience de l’importance de deux énergies honorées à leur juste valeur. L’épée protège la coupe en totale harmonie. ⚖️

Dans la matière au niveau des couples, l’homme qui a équilibré les deux énergies en lui sait se fier à la femme. La femme qui a équilibré les deux énergies en elle sait se fier à l’homme.

En spiritualité, le vrai masculin et le vrai féminin sont appelés le masculin sacré et le féminin sacré. En aucun cas, le féminin sacré prône le féminisme qui vibre pour guérir les mémoires du déséquilibre lié l’abus de pouvoir des hommes et aide la femme a retrouvé le sien.

Le véritable équilibre est la conscience de l’indispensable complémentarité des deux énergies pour vivre en vérité de son plein potentiel d’âme incarnée consciente de la multidimension.

Quand l’équilibre des deux énergies en soi est atteint par les deux partenaires : on parle de couple sacré.

L’homme et la femme ne s’opposent plus, ils se complètent, ils s’équilibrent dans la création de leur vie. L’homme masculin sacré a guéri les mémoires du faux masculin et les blessures du féminin. Il respecte la femme, la considère et ne culpabilise pas d’être un homme en oubliant que c’est lui qui a le pouvoir de passer à l’action et que de toute façon il n’a pas le corps pour concevoir un enfant. La femme féminin sacré a guéri les mémoires du faux féminin et les blessures du masculin. Elle vibre son plein potentiel dans sa capacité d’accueil et de connexion et honore sa sensibilité comme un pouvoir en sachant que sa force se trouve dans le masculin.

Tout a un principe masculin et féminin car les deux sont nécessaires à l’existence. ☯️ La pleine conscience nous permet d’atteindre l’équilibre sacré.

Que la guérison soit ! Et comme le symbole que j’ai choisi dans le visuel de cette loi du genre : que la paix règne dans l’union du féminin et du masculin ♀️☮️ ♂️=💟

Je vous embrasse 🌛🌞🌜 Magali Roques Ma Plume d’Ange Écrivain Privé Canal Thérapeute Holistique par les Arts Sacrés

Un avis sur « Un jour Une loi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :