Autosaboteur de bonheur ?

Dès que vous vous sentez bien vous vous demandez où le bât va blesser au lieu de profiter de ces instants agréables tant mérités ?

En octobre, pleine lune en action en ce moment n’est-ce pas, nous sommes poussés à prendre conscience de notre tendance à l’autosabotage du bonheur parce que les énergies d’harmonie demandent à entrer en masse dans nos vies. (Pour plus d’information, voir ma Guidance d’octobre sur ma chaîne YouTube)

Voici un article sur le sujet.

Bonne lecture, je vous embrasse affectueusement. Magali.

L’autodestruction orchestrée par le saboteur intérieur.

Comment le saboteur est-il arrivé ? Le saboteur s’est mis en place pour répondre à une situation de stress pour que vous puissiez survivre et la traverser. Vous vous êtes construit avec lui et tout fonctionnait plutôt bien.

Bien jusqu’au jour où vous décidez de changer un peu. Vous pourriez même avoir envie de changer beaucoup, de sortir de votre zone de confort.

C’est à partir de ce moment là où cela dérape pour vous. Vous vous rendez compte que vous en avez envie, que vous savez ce qu’il vous faut mettre en place et pourtant, vous tournez en rond. Il vous protège. Il vous enferme.

Par exemple, vous voulez rencontrer quelqu’un. Vous avez subi un choc à l’adolescence et votre saboteur a enregistré que pour survivre, ne plus vivre l’amour, ne plus rencontrer quelqu’un est la seule réponse pour ne plus souffrir.

Autre exemple, vous voulez perdre du poids.

Vous êtes le 3e de la lignée sur 5 enfants. Vous n’avez pas trouvé votre place, vous vous sentiez obligé de vous battre pour exister, pour la reconnaissance de vos parents. Le poids que vous avez pris, dans notre exemple, symbolise la place. Donc à chaque fois, que vous voulez maigrir, vous pouvez y arriver ou pas et même regrossir. Car le saboteur qui est en jeu a enregistré ce programme : pour prendre la place et exister, je dois prendre de la place, du poids pour être vu.

Un autre exemple, vous ne sortez jamais ou très peu, car les

autres sont agressifs par leurs énergies, le volume sonore de leur conversation. Votre hypersensibilité est extrême. Peut- être enfant, n’avez vous pas eu l’occasion de communiquer, de partager, d’exprimer vos émotions. Le saboteur a alors développé une nouvelle réaction. Si vous ne sortez pas, n’allez pas au restaurant, vous ne serez pas importuné. Sauf qu’entre temps vous rencontrez l’Amour, vous aimez les moments au restaurant avec votre bien-aimé. Vous prenez bien évidemment du poids, le saboteur étant en action… Donc pour vous prendre en main vous décidez de ne plus aller au restaurant.

Le saboteur peut agir sur tous les plans et dans tous les domaines même sur le spirituel. Imaginez que vous arriviez à être libre et que vous deveniez enfin la personne ouverte, centrée, alignée, dans l’abondance.

À chaque fois, que vous essayez de changer, de sortir, de maigrir… vous êtes sans L’autodestruction. Vous vous faites mal. Vous renforcez votre saboteur. Il se réveille et vous entrez en guerre contre lui, contre vous-même.

Ne culpabilisez pas !

Pour briser les chaînes, vous allez devoir remonter à la Source du sabotage, du stress que vous avez subi enfant, adolescent ou adulte.

Prenez conscience que c’est une croyance, un mode de fonctionnement qui s’est enclenché inconsciemment.

Soyez attentif aux pensées qui jugent, car souvent le sabotage se trouve derrière.

Quand vous êtes remontés à la source de votre problématique, regardez l’événement ou la personne qui a déclenché le stress comme si vous rembobiniez le film.

Envoyez de l’Amour, ressentez l’Amour dans votre corps, exprimez l’émotion qui a pu être refoulée ou niée. Parlez avec le saboteur.

Faites-en un allié, un ami… Et sortez, aimez-vous, bougez, parlez, vivez, soyez vous même !

Auteur Laurence Simonnet

Source PG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :